5 choses que les jeunes entrepreneurs redoutent le plus, et comment s’y préparer

Pas facile d’être entrepreneur quand on sait que pas moins de 96 000 entreprises voient le jour chaque année au Québec et que plus de la moitié ne survivent pas. Voici les 5 choses que les jeunes entreprises craignent le plus et des astuces pour s’y préparer.

Anticiper la faillite

La faillite est la peur la plus commune des jeunes entrepreneurs. Il est très facile de se retrouver endetté et de devoir mettre la clé sous la porte. Pensez donc à assurer votre entreprise et ses employés, pour être à l’abri en cas d’accident ou de mauvaises affaires. Il faudra aussi suivre vos finances de près en repérant votre seuil de rentabilité par exemple. Pour les nouvelles entreprises, vous pouvez également calculer le capital que vous allez investir en déterminant le capital actif, c’est-à-dire en soustrayant ce que vous devez à ce que vous avez. Vous aurez ainsi une petite idée de vos états financiers.

Dompter la saison fiscale

Lorsque vient l’heure de la saison fiscale, les jeunes entrepreneurs frémissent. C’est une procédure compliquée qui demande de l’attention et de la rigueur. Pour mieux la prévoir, suivez attentivement les dépenses de votre entreprise et tenez des dossiers tout au long de l’année. Assurez-vous également d’avoir à votre disposition les bons feuillets de renseignements fiscaux, car il en existe plusieurs en fonction du type d’activité. Pour les jeunes entreprises, étant donné que les finances sont plus complexes que celles des particuliers, il est possible de déclarer ses impôts de société en ligne, car c’est plus simple et plus rapide. Il est également conseillé de faire appel aux services d’un expert-comptable, qui vous permettra de déclarer vos impôts sereinement.

Contrer la peur de l’échec

La peur de l’échec angoisse de nombreuses entreprises, mais sachez qu’elle peut faire de vous un meilleur entrepreneur. Chaque business doit affronter des obstacles, mais le plus important c’est de continuer à s’adapter et à apprendre de ses erreurs, pour multiplier les approches commerciales et affuter sa campagne marketing. Apprenez à écouter le consommateur, allez voir ce qui fait la réussite de votre concurrence pour vous en inspirer et renseignez-vous sur votre secteur, pour devenir un expert en la matière. N’ayez pas peur de l’échec, il rend plus fort, tant que votre équipe est motivée.

Trouver les bons partenaires

Lorsque l’on est un jeune entrepreneur, difficile de trouver les bons partenaires pour nous épauler dans nos affaires. Que ce soit des fournisseurs ou des partenaires financiers, comment s’assurer qu’ils sont dignes de confiance ? Tout d’abord, définissez les besoins de votre entreprise et vos projets, pour savoir de quel type de solution financière vous aurez besoin. Pour les fournisseurs, il faut qu’ils répondent aux besoins de vos clients, en proposant des produits de qualité avec un prix raisonnable qui vous permettra de réaliser suffisamment de bénéfice. Une fois que vous aurez les partenaires idéaux, entretenez votre relation avec eux, pour tirer le meilleur de votre collaboration.

Optimiser l’innovation

L’idée d’innover peut être intimidante pour les jeunes entreprises, mais trouver et exploiter régulièrement de nouvelles idées est très efficace pour apporter de nouveaux produits sur le marché. Soyez attentifs et surveillez de près les tendances dans votre secteur. Vous pouvez rassembler votre équipe et faire des brainstormings pour partager vos idées et analyser vos chances de réussites.

Affrontez vos craintes et préparez-vous

Être jeune entrepreneur demande beaucoup de patience et d’organisation, que ce soit pour les finances ou pour le processus de vente. Vous avez à présent toutes les clés en main pour prendre confiance, affronter vos craintes et faire face à la concurrence !