Agrandir sa maison, ce qu’il faut savoir

Permis de construire

Lorsque la famille s’agrandit le manque d’espace peut vite se ressentir. Vendre et se trouver un nouveau cocon n’est pas une mince affaire et peut prendre des mois, surtout avec le marché immobilier actuel. Agrandir la maison est la solution la plus intéressant d’un point de vue technique et financier.

Le PLU

Le Plan Local d’Urbanisme, c’est cette règlementation qui régit tout ce qui touche à l’urbanisme, les différentes zones de la commune, ainsi que l’implantation de chaque bâtiment. Une fois votre projet en tête, la première chose est de vérifier ce fameux PLU auprès de la mairie de votre ville. Ce n’est qu’après consultation de ce document que vous pourrez savoir si votre projet est possible ou non. Le PLU peut changer d’une ville à une autre. Certaines communes établissent à l’avance la forme, les couleurs, les matériaux à utiliser sur toutes constructions. N’oubliez pas de consulter le COS ou le Coefficient d’Occupation des Sols pour voir si l’extension de surface est possible sur votre terrain.

Les contraintes liées au voisinage

Votre nouvelle construction doit avant tout respecter les règles de servitude. En effet, la superficie supplémentaire ne doit pas empiéter sur l’accès à une autre propriété. Elle ne doit également pas gâcher la vue depuis la maison du voisin, ou éviter l’entrée de la lumière naturelle dans celle-ci. Les contraintes peuvent changer d’une zone à une autre. Il est toujours plus judicieux de se renseigner auprès de la mairie afin d’éviter tout litige.

Les démarches administratives

Les travaux d’agrandissement ne sont pas exempts de formalités administratives, mais elles vont dépendre de la superficie supplémentaire à bâtir. Toute nouvelle superficie de moins de 5m² ne nécessite aucune démarche auprès de la mairie. Est également exempté des passages à la mairie tout nouvel espace dont la hauteur du plafond n’atteint pas les 1,80m. Les travaux qui visent à ajouter une surface supplémentaire de 5 à 20m² doivent faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux. Pour ce document, mieux vaut le déposer au moins deux mois à la mairie avant le début des travaux. La mairie dispose d’un délai d’institution d’un mois.

Pour les superficies de plus de 20m² ou 40m² pour certaines communes, l’obtention d’un permis de construire agrandissement est obligatoire.  Ce document doit être affiché sur le chantier, bien à la vue du voisinage et des passants. Une demande de permis de construire est à déposer de préférence trois mois avant le début des travaux. Le délai d’institution est de deux mois. Que ce soit pour une déclaration de travaux ou pour un permis de conduire, si la mairie ne donne pas de réponse à la fin du délai d’institution, le document devient tacite.  Sachez que sur tout chantier de plus de 150m², l’intervention d’un architecte est obligatoire. Cela aura sans aucun doute un impact sur votre  budget, mais cela vous garantira également un nouvel espace bien agencé et fonctionnel. Pour trouver les meilleurs prix, n’hésitez pas à comparer les offres et faire jouer la concurrence. Attention toutefois aux offres trop mirobolantes derrière lesquelles, parfois,  se cachent les prestataires incompétents.