Choisir une station météo adaptée à ses besoins

Les stations météo se différencient généralement par leurs fonctionnalités et leurs caractéristiques. De ce fait, il n’est pas facile pour les débutants de choisir le bon modèle. Pour faire simple, avant d’acheter une station météo, posez-vous les bonnes questions afin d’orienter votre choix sur du matériel qui vous conviendra sur le long terme. Sachez qu’il n’y a rien de pire que de regretter un achat avec le temps.

Orientez votre choix sur les données que vous souhaitez mesurer

Toutes les stations météo ne sont pas capables de mesurer la totalité des données météorologiques. Les appareils basiques ne peuvent évaluer que les températures intérieures et extérieures, ainsi que la pression atmosphérique. Les stations de gammes intermédiaires et confirmées, quant à elles, intègrent des capteurs mesurant l’hygrométrie, les précipitations, le vent et parfois le taux de CO2 présent dans l’air. Seules les stations haut de gamme peuvent afficher des résultats sur le rayonnement solaire ou ultraviolet. Il est évident que ces différents modèles d’appareil ne sont pas vendus au même tarif. Plus on monte en gamme, plus le prix augmente.

Optez pour une station météo en fonction de votre pouvoir d’achat

Outre les données météorologiques que vous souhaitez mesurer, le prix est aussi un critère important. Quelle est la somme que vous êtes prêt à mettre dans le projet ? À titre indicatif, la fourchette de prix d’une station météo peut commencer à quelques dizaines d’euros pour dépasser allègrement les 1 000 euros. Cette valeur varie selon le nombre de fonctionnalités proposées. Ces dernières changent en fonction des marques et des modèles.

Par ailleurs, quatre types de stations météo sont disponibles sur le marché. Les stations pour débutants coûtent environ 40 euros, tandis que les stations intermédiaires sont généralement vendues entre 50 et 150 euros. Les appareils pour confirmés, quant à eux, s’élèvent entre 150 à 300 euros. Enfin, le prix des stations semi-professionnelles peut dépasser 1 000 euros.

Achetez une station météo compatible à votre environnement

Avant d’opter pour un modèle de station météo, il est recommandé de bien prendre en compte l’emplacement de l’appareil. Des conventions sont énoncées par l’Organisation Météorologique Mondiale sur ce point. Par exemple, la sonde thermométrique doit être absolument à l’ombre entre 1,50 mètres et 2 mètres d’un sol végétalisé. Celle-ci peut aussi être placée dans un abri météo disposé en plein soleil. Mis à part cela, vous devez installer la pluviométrie à l’horizontale et très éloignée des bâtiments ou des arbres. Et, l’anémomètre est idéalement installé sur un mât à 10 mètres de hauteur. Cet élément doit se trouver loin de tout obstacle pouvant perturber la circulation de l’air. Vous pouvez également le fixer à 2 mètres au-dessus du toit, sur l’antenne.

Cependant, il n’est pas nécessaire de respecter ces règles au pied de la lettre. Seuls ceux souhaitant faire intégrer leur station à des réseaux de mesures météo devront suivre ces recommandations avec rigueur.