Faire les bons choix pour l’entreprise en cas de difficultés financières

Tirelire qui coule, difficultés financières

L’augmentation importante du nombres d’entreprises créées en France n’a pas que des effets positifs. Face à une forte concurrence, les entreprises rencontrent souvent des difficultés qu’il leur faut surmonter. L’assistance d’avocats spécialisés en problèmes de structuration leur permet de mettre en place différentes techniques de redressement.  L’avocat offre notamment son expertise sur les techniques de prévention prévues par le droit français des entreprises en difficultés.

 

Comment redresser son activité économique ?

 

Tout d’abord, lorsqu’une société risque de ne plus pouvoir honorer ses paiements, elle peut avoir recours à un mandat ad hoc. Cette demande officielle auprès du tribunal fait appel de façon confidentielle à un mandataire ad’hoc qui va négocier les dettes auprès des partenaires et créanciers.

Tout comme le mandat ad hoc, la conciliation cherche également à mettre en place une procédure collective pour honorer les paiements de l’entreprise tout en maintenant son activité. Le but de ces deux techniques est donc d’assurer la survie de la société grâce à différentes négociations auprès des créanciers. Dans le cas d’une conciliation, le conciliateur cherche à répartir sur une plus longue période les dettes de l’entreprise afin qu’elle puisse les payer progressivement.

Enfin, nouvelle procédure possible, la sauvegarde entraîne une restructuration de l’entreprise au niveau des ressources humaines ou de sa stratégie afin de l’aider à résoudre ses problèmes financiers. Le cabinet d’avocats dresse d’une part un plan de sauvegarde et assiste l’entreprise lors des réunions auprès des experts désignés par le tribunal.

 

Les procédures liées au dépôt du bilan d’une société

 

Si malgré les différentes stratégies employées, l’entreprise ne peux plus faire faire face à ses dettes, elle doit se déclarer en cessation de paiements dans les quarante-cinq jours sous peine de sanctions.

Une entreprise en cessation de paiements est dans certains cas encore en mesure d’apurer ses dettes et de maintenir son activité. Dans un tel cas, une observation de l’organisation est lancée afin de réaliser un redressement judiciaire. Un bilan économique et social est dressé pour évaluer les possibilités de maintien de l’entreprise. Lorsque l’activité entrepreneuriale n’est plus viable, la dernière étape est la liquidation judiciaire. Cette démarche se doit d’être menée dans le respect de la législation pour éviter toutes sanctions sur le dirigeant d’entreprise.

 

Les difficultés rencontrées par les entreprises et leurs solutions sont généralement complexes. Le soutien d’un cabinet d’avocats spécialisés dans ces domaines est donc indispensable pour de nombreuses sociétés. Cliquez ici pour en savoir plus sur les solutions et démarches possibles.