Comment obtenir un prêt professionnel ?

Créer sa propre entreprise ou développer une activité requiert de l’argent. Or, tous les entrepreneurs ne disposent pas des fonds nécessaires. La seule solution consiste alors à obtenir un prêt professionnel. Pour cela, plusieurs choix s’offrent aux dirigeants. Et pour choisir la meilleure option, il est conseillé de s’adresser à un courtier.

Demander un prêt professionnel : les différentes possibilités

Le prêt professionnel, comme son nom l’indique, est un financement qui s’adresse aux professionnels. Des artisans aux commerçants en passant par les travailleurs libéraux ainsi que les dirigeants de PME peuvent demander ce prêt. Le plus souvent, il est sollicité dans le cadre d’une création d’entreprise ou d’un rachat d’une société.

Afin de réunir les fonds nécessaires, le premier réflexe de tout entrepreneur est de s’adresser à sa banque. En effet, cette structure connait l’historique des comptes du client et elle est la mieux placée pour évaluer son degré de solvabilité. Seulement, il en faut plus pour persuader les banquiers. Ils sont par nature réticents à prendre des risques. En outre, les règles prudentielles issues de la réforme bancaire n’ont fait qu’augmenter leur vigilance. Ainsi, le demandeur doit préparer un dossier solide pour inciter une banque à financer son projet.

Cependant, il est plus prudent de ne pas se limiter à une seule option. Les entreprises comme les commerçants peuvent en effet aspirer à d’autres aides. L’ARCE, le dispositif proposé par Pôle emploi, est d’ailleurs très connu en ce moment. Il permet aux demandeurs d’emploi de constituer un fond propre pour reprendre ou créer une société. Enfin, plusieurs solutions telles que le microcrédit, le leasing ou l’affacturage sont également disponibles.

Solliciter l’aide d’un courtier en financement professionnel

La recherche d’un crédit professionnel constitue un vrai parcours de combattant. Sans compter que les risques encourus restent nombreux. Par ailleurs, la nature du crédit et les portes à frapper varieront selon que l’on souhaite créer une société ou assurer le financement des travaux. Toutes ces raisons font qu’il est préférable de faire appel à un conseiller de prêt d’entreprise.

Le courtier est en effet spécialisé dans le marché bancaire et de financement. En effet, il est toujours informé de l’évolution des taux de crédit appliqués par les différentes institutions financières. Il possède même quelques informations sur les décisionnaires de ces structures. Ce sont autant d’atouts non négligeables qui permettent à ce spécialiste de remplir parfaitement son rôle d’intermédiaire entre l’entrepreneur et les prêteurs.

De plus, ce professionnel pourra orienter sa clientèle vers l’organisme le plus adapté à ses besoins. Pour cela, le courtier étudie d’abord le dossier de son client pour se renseigner sur son fond propre, son secteur d’activité et la viabilité de son projet. Sans oublier qu’il pourra négocier le montant du prêt auprès de l’institution de crédit.