De la poudre en œuf: une révolution agroalimentaire

Le marché de l’industrie est aujourd’hui saturé par les nouvelles technologies. Avec les jeux vidéo, la sécurité informatique et le cosmétique bio, l’alimentation fait partie des secteurs les plus prometteurs en ce moment. Pourtant, il n’y a aucune innovation impressionnante dans le domaine. Le consommateur n’est pas spécialement exigeant, il cherche juste de nouveaux goûts, de nouveaux styles, pour satisfaire leur curiosité.  Les plus curieux se tournent aujourd’hui vers la poudre d’œuf.

Œuf en poudre ? Ne serait-ce pas trop chimique ?

Détrompez-vous : les œufs en poudre sont tout ce qu’il y a de plus naturel. L’ingrédient est déshydraté en industrie pour en faire de la poudre jaune, blanche, ou d’œuf en entier. Cette poudre aura ensuite besoin d’être mélangée à de l’eau pour obtenir une texture utilisable à volonté, autant pour la pâtisserie que pour n’importe quel autre plat. Pour les œufs sur plat par contre, vous devrez vous procurer un œuf entier, toujours dans sa coquille. Cependant, sachez que la poudre d’œuf permet d’obtenir autant de nutriments qu’offre l’œuf naturel. Il n’y a rien à craindre du côté de l’hygiène, car les professionnels comme Igreca utilisent la certification 9001 suivie de la démarche HACCP pour donner à leurs produits la meilleure des qualités possibles.

Pourquoi choisir la poudre au détriment de la coquille ?

En terme de stockage, la poudre d’œuf utilise un espace moins conséquent. Fini les risques de casser la coquille ou de trouver un alvéole pour déplacer vos œufs. Sous forme de poudre, ils seront en sécurité et occupent trois fois moins de place que les coquilles habituelles. De plus, il peut se conserver à température ambiante sur plusieurs mois. Le jaune se conserve pendant tout au plus 12 mois tandis que le blanc peut aller jusqu’à 3 ans s’il n’est pas exposé à une chaleur forte ! Très utile si l’on souhaite avoir à portée de main l’ingrédient essentiel à la pâtisserie.

D’ailleurs, la praticité du dosage fait que les œufs en poudre sont si demandés par les professionnels. Il n’y a ni perte de temps à séparer les deux composants ni à s’occuper des coquilles utilisées. Plus besoin de passer par la clarification de l’œuf non plus : le traitement en usine supprimera le risque de présence de coquille dans la préparation. Enfin, il faut prendre en compte son pouvoir de liaison très puissant dans la pâtisserie : il monte très facilement dans les préparations en neige.

Comment réhydrater la poudre d’œuf ?

Ce n’est pas sorcier : il suffit de rajouter de l’eau à la solution pour obtenir la même texture que l’œuf. Il suffit de se munir d’une bonne balance pour obtenir le dosage parfait. 4 g de poudre d’œuf, soit 2 cuillères à café rases, équivaut à un blanc d’œuf moyen. Ajoutez-y 30 ml d’eau et vous obtiendrez un produit à mélanger avec n’importe quel autre plat à base d’œuf. N’oubliez pas, la poudre d’œuf possède toutes les propriétés nutritives d’une coquille d’œuf !