Débuter le trek

Débuter le trek

A l’origine, le trek, c’est le voyage, mais c’est surtout synonyme de grande randonnée. Les anglais préfèrent parler de « hiking ». Quand on pense au trek, on imagine de grands voyageurs, la plupart du temps seuls, dans des conditions difficiles, très sportifs, à l’autre bout du monde. C’est en partie vrai, mais il ne faut surtout pas confondre trekking et alpinisme ! Le trekking n’est pas un sport, il est ouvert aux amoureux du voyage, de la marche à pied et des rencontres fortuites.

Préparer un trek

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, un trek a besoin d’organisation. On ne peut pas décider de partir à l’autre bout du monde sur un coup de tête avec son sac à dos et son passeport, même si certaines personnes habituées au voyage le font facilement ! Un voyage de ce type se prépare, et de plus en plus d’agences de voyage proposent ce type de service et des agences spécialisées en trekking se développent.

Pour préparer un trek, il faut déjà connaître sa destination. Pour un trek au Nepal, l’endroit rêvé des randonneurs et des voyageurs, il faut avoir une bonne forme physique car c’est un pays où l’on peut se retrouver isolé pendant quelques jours et où les régions sont montagneuses, comme le montre le célèbre Himalaya népalais !

Il faut aussi penser aux conditions météorologiques présentes sur place. Ne pas oublier qu’avec les décalages horaires, les changements d’hémisphère, un été en France peut vite se transformer en un hiver à l’autre bout du monde. Dans ce cas, il faut mettre de côté les débardeurs et les shorts au profit de pulls, bonnets et surtout… de très bonnes chaussures. Pendant un trekking, quelques kilomètres sont parcourus !

Comment se passe un trek ?

Si le confort n’est pas présent à chaque minute de la journée lors d’un trek, les nuits ne se passent pas nécessairement sous la tente ou à la belle étoile. On peut facilement dormir dans des refuges, chez l’habitant mais aussi parfois en hôtel lorsqu’on rejoint des zones citadines !

Le trek, c’est beaucoup d’heures de marche dans des régions éloignées, souvent non accessibles en transport. C’est ce qui fait tout le charme du voyage mais qui l’éloigne aussi du tourisme basique ! Au gré des randonnées, on découvre des paysages hors de commun, inaccessibles aux touristes classiques. On rencontre des personnes inédites, et on revient profondément transformé. Le trek n’est pas fait pour les amateurs de vitesse ; il est fait pour prendre son temps, et pour découvrir, au-delà du simple pays, une civilisation.