Guide pour devenir pilote de drone

Parmi les métiers en plein essor à l’heure actuelle, celui de pilote de drone se dresse dans les premières têtes de liste. Désormais, ce petit appareil volant n’est plus réservé aux simples loisirs. Il est partout dans les activités professionnel, dans le civil ou à l’armée. Mais le pilotage de drone ne s’improvise pas, il faut dans beaucoup de cas suivre une formation obligatoire et adaptée. D’ailleurs, dans l’Hexagone, on compte plusieurs instituts qui se spécialisent dans la formation au métier de la télépilote.

Description du métier de pilote de drone

Quel que soit le cœur de son métier, qu’il soit dans le civil ou à l’armée, le pilote de drone est le professionnel qui télécommande les déplacements de son appareil en fonction de la mission assignée. Mais il ne se contente pas de diriger un aéronef téléguidé. En effet, puisque le métier du pilote de drone a largement évolué, le professionnel doit être en possession d’autres compétences approfondies en navigation, en aéronautique, en météorologie et surtout en prise de vue. Aussi, le pilote de drone sera le responsable de la préparation du matériel, plus précisément, l’aéronef et le matériel de prise de vue, après avoir réalisé une étude sur le dossier de la mission. Pour compléter ses missions, le pilote de drone sera aussi le responsable de la transmission de son plan de vol aux centres de contrôle aérien, il doit aussi s’informer des paramètres de navigation et des conditions météo.

Qui peut devenir pilote de drone ?

Après la mise en vigueur d’une réglementation liée à l’arrivée de ces nouveaux engins, toutes personnes âgées de 16 ans et plus sont en mesure de piloter un drone. De manière plus générale, la notion de pilote de drone se résume en deux grandes catégories d’utilisation. Dans un premier temps, les gens utilisent ce petit appareil volant pour le pur loisir, seul, entre amis ou en famille. Dans d’autres cas, la prise de vue avec un drone est réalisée dans le cadre d’une activité professionnelle. Dans ce cas, l’utilisateur doit disposer d’un statut social adéquat à l’émission de factures, mais aussi d’une assurance Responsabilité civile professionnelle. Quoi qu’il en soit, malgré la présence de nombres grandissants de tutoriels sur le pilotage de drone sur YouTube et d’autres plateformes, le suivie d’une formation pilote de drone est conseillée voire indispensable.

Quelles formations suivre pour devenir pilote de drone ?

Pour le pilotage d’un drone de moins de 800 grammes dans le civil, tout le monde âgé de 16 ans peut le télécommander depuis leurs smartphones tout en veillant à respecter les règles de bases. En ce qui concerne le pilotage des drones plus lourds, une formation adéquate est obligatoire. Cette formation peut se faire en ligne ou encore via une application. Pour devenir pilote de drone dans le cadre professionnel, il faut encore suivre une formation adaptée puis un examen pratique. En tout cas, pour aller plus loin, il existe également certaines spécialisations qu’on peut suivre. Pour le pilotage dans l’armée, il faut une formation initiale de 12 semaines puis une formation dans le pilotage.