Investir dans un restaurant : les choses à savoir

Investir dans un restaurant : les choses à savoirInvestir dans un restaurant : les choses à savoir

Bien des personnes se lancent maintenant dans leur propre projet pro afin de mettre fin plus rapidement aux chômages et ne plus en être victimes. Et au lieu de monter entièrement un fonds de commerce, certains optent pour un raccourci des plus intéressants : un restaurant à vendre. Mais attention, ce genre de transaction n’obéit pas aux mêmes règles que l’achat d’un bien classique.

Un achat de fonds de commerce : les bases à connaitre

Quand vous achetez un restaurant à vendre paca, comprenez que vous êtes sur le point d’acquérir un fonds de commerce. Dans le contrat n’est pas seulement compris le bien immeuble en lui-même. Les clients, l’enseigne, le nom commercial et la marque sont aussi des objets de la vente. Les éléments incorporels entrent dans la valeur du bien. Ce sont aussi ce qui en fait le prix outre les stocks et les équipements. Et à cela doit s’ajouter le droit au bail.

Le but de l’achat d’un restaurant ayant déjà eu des années d’expérience est de vous faciliter votre imposition sur le marché. Vous n’avez plus besoin de faire votre renom. Vous profitez déjà de celui de votre vendeur.

Si l’ancien propriétaire, dans le but de vous flouer, établit le même fonds de commerce à quelques mètres à peine du vôtre, vous pouvez l’attaquer en concurrence déloyale.

Le droit au bail commercial

Le droit de bail commercial est compris dans le contrat de rachat d’un restaurant à vendre. C’est un document qui prouve la location des locaux pour une durée déterminée. Vous devez en demander la fourniture par le propriétaire avant de signer une promesse de vente.

Dans ce contrat de bail doit être marquée la durée de la transaction, le début et la fin du bail ainsi que les conditions de location. Il engage désormais votre responsabilité et celui du propriétaire. Mais votre acquisition ne vous oblige pas à enregistrer le bail auprès d’un notaire bien qu’en changer les termes sous seing privé peut être une bonne chose.

Une enquête préliminaire pour s’assurer de la qualité du placement

Il ne faut pas investir dans un restaurant à vendre en s’y prenant au petit bonheur la chance. Pour s’assurer de la qualité du placement, il est de mise de faire quelques recherches sur la situation réelle du fonds de commerce. Les problèmes que l’ancien propriétaire a rencontrés, sa situation financière privée, les raisons de la vente, etc. : ce sont autant de détails qui doivent entrer en ligne de mire.

En outre, faire une étude de marché reste de mise avant de se lancer dans un tel projet. Le but est d’étudier la concurrence dans le quartier et envisager les possibilités de rendement.