La différence entre fitness et bodybuilding ?

Vous voyez toujours une diversité de personnes inscrites dans le gymnase pour différents objectifs. Certains veulent seulement devenir gros et augmenter leur masse musculaire pour des raisons de beauté, tandis que d’autres s’entraînent pour améliorer leur capacité fonctionnelle et leur endurance cardiovasculaire. La musculation,  pour ceux qui pratiquent le fitness est seulement un moyen non un objectif pour acquérir plus de puissance, de vitesse et d’agilité en fonction de leurs attentes.

C’est vrai, il y a une grande ressemblance entre le bodybuilding et le fitness comme tous les autres sports, mais dans la suite on va mettre en évidence les particularités des deux disciplines sur différents axes. Nous vous proposons aussi un aperçu sur un médicament de type activateur appelé Endurobol

Différence entre bodybuilding et fitness

Perdre ou gagner de la masse corporelle

Le fitness est particulièrement indiqué pour ceux qui veulent perdre de la masse corporelle, tandis que la musculation est pratiquée par ceux qui souhaitent augmenter leur masse corporelle tout en maintenant un taux faible de graisse.

Le poids

Une personne normale qui pratique le fitness aura un corps pesant entre 70 et 85 kilos, alors qu’un bodybuilder, son poids peut atteindre 100 kilos et bien plus.

L’alimentation

Ceux qui pratiquent le fitness devraient suivre un régime alimentaire équilibré composé de protéines, de nutriments, de légumes, de viandes grillées, de poissons fumés et boire beaucoup d’eau tout au long de la journée.

Le régime alimentaire d’un bodybuilder comprend 5 à 6 repas par jour comprenant, par exemple : de 8 blancs d’œufs, de 4 pains complets à la tomate, de 2 morceaux de fruits, de 400 g de pâtes cuites, 400 g de poitrine de poulet, en plus de 300 g de riz, salades, 300 g de poisson bleu et de yaourt écrémé, complétés par 20 g de noix, 1 banane et 5g de créatine.

Séances d’entrainement

Pour le fitness

Le fitness vise le développement intégral de toutes les qualités physiques de l’athlète : un entraînement cardiovasculaire pour développer l’endurance aérobie, un entraînement avec des charges pour améliorer le système musculaire et des exercices qui améliorent la souplesse du corps… Le tout accompagné d’un régime alimentaire correct et équilibré.

Étant donné que le bodybuilding  cherche une masse extrême, il est courant d’avoir de longues périodes d’entrainement, de consommer beaucoup plus de calories et de pour maintenir et développer davantage cette masse musculaire.

Pour le bodybuilding

Pour augmenter l’hypertrophie musculaire et devenir plus fort, vous voulez aller au gymnase, frapper fort, stimuler les gains de taille et de force, puis sortir. Cela ne signifie pas plus de soixante minutes au total, y compris le temps de préchauffage.

Lorsque vous commencez à vous entraîner, votre corps augmentera naturellement les niveaux de testostérone de manière bien supérieure à la normale. Cette augmentation de la production culmine environ une demi-heure environ dans votre entraînement.

En prélevant des échantillons de sang sur leurs athlètes, les chercheurs de l’Europe orientale ont déterminé qu’après 45 minutes, votre taux de testostérone revenait à son niveau initial.

Au bout de soixante minutes, votre corps commencera à produire moins de testostérone et plus de cortisol, une hormone consommant le tissu musculaire et augmentant le stockage de graisse corporelle. Évidemment, vous souhaitez éviter ce scénario. D’où l’importance d’une nutrition de qualité, en particulier, autour de vos séances d’entraînement, afin d’atténuer la réponse au cortisol.

Cycle d’activité et temps de récupération

Dans un entrainement de fitness, les pauses entre chaque exercice sont supérieures à celles faites en musculation qui durent au maximum 90 secondes, parce qu’ils sont plus dynamiques et consomment plus d’oxygène qui signifie une intense fréquence cardiaque.

En bodybuilding, il convient de changer périodiquement du contenu et d’intensité d’entrainement pour générer le développement approprié la masse musculaire sans l’épuiser.

Par exemple, il y a des cycles d’entraînement d’environ 4 semaines avec un volume élevé et en alternance avec des séances d’entraînement en volume moins important, mais avec un plus grand nombre de répétitions.

Suppléments alimentaires et médicaments pour le bodybuilding et fitness

Les compléments alimentaires favorisent la construction musculaire et réduisent le temps de développement. En fait, le fitness et surtout le bodybuilding exigent une énorme quantité de nutriments, ce qui est très rarement voire impossible de la procurer avec notre régime alimentaire habituel. Dans certains cas, les bodybuilders utilisent des médicaments pour une sculpture parfaite de leur corps. Dans la suite, on va vous présenter Endurobol, un activateur chimique.

Endurobol : aperçu général

Historique

Le SARM Endurobol ou bien appelé Cardarine (GW-501516) a été développé dans les années 90 et 2000 par GlaxoSmithKline (britannique) et Ligand (américaine), deux sociétés pharmaceutiques. Leur intention initiale était de rechercher un médicament qui inverserait la croissance tumorale.

Comment ça marche pour l’endurance ?

Si vous allez dehors maintenant et que vous sprintez pendant 3 minutes d’affilée aussi vite que vous le pourrez, vous remarquerez ensuite que vous devenez très essoufflé. Ceci est dû au fait que votre fréquence cardiaque est comparable à celle du moteur de la voiture, où ils augmentent jusqu’à ce que vous ne puissiez plus y aller…

Endurobol (GW-501516) se lie aux récepteurs agonistes du récepteur PPAR (Peroxisome Proliferator-Activated Beta). La production d’énergie est donc modifiée au fur et à mesure que l’activité des gènes est inversée. Pendant que le médicament est actif dans votre système, votre endurance augmente considérablement et vous remarquerez que vous êtes capable de vous pousser davantage sans vous essouffler.

Comment ça marche pour la perte de graisse ?

Endurobol (GW 501516) peut être utilisé par les personnes déjà minces ou obèses des deux sexes. Il augmente l’absorption de glucose en réduisant considérablement le stockage des graisses.  Cela se traduit par une diminution de la graisse corporelle que ce soit la personne modifie son régime alimentaire ou non.

Effets secondaires

Endurobol (GW 501516) est non hormonale, non suppressive et sans danger directe pour les hommes et les femmes, quelle que soit votre forme. Cependant, des études ont démontré que cette substance chimique endommage le foie de certaines souris qui ont de problèmes sur cet organe. De plus, Endurobol peut avoir des conséquences cancérigènes pour les souris. Pour les hommes, cet effet reste à vérifier.

De toute façon, il est recommandé de cesser de prendre ce médicament tous les 3 mois pour donner une pause à l’organisme.

 

Le bodybuilding et le fitness se ressemblent et se divergent en plusieurs points. Chacun sportif a ses objectifs et ses passions, mais le plus important de suivre un plan d’entrainement efficace pour éviter les blessures et faire travailler l’intégralité des fonctions corporelles même à des niveaux différents.

En ce qui concerne, les suppléments alimentaires et les médicaments, il faut toujours consulter votre médecin pour assurer le bon résultat et éviter les effets néfastes.