La nécessité d’un stage avant une embauche

stage

Intégrer une entreprise pour un stage est devenu une partie intégrante dans le parcours d’un étudiant. Ceci n’est plus facultatif et est exigé par l’établissement universitaire. Le but de cette insertion en entreprise est de pouvoir mettre en pratique les cours acquises en salle. Cependant, la nécessité d’un stage ne se limite pas à ce stade et il devient plus important pour se faire embaucher par l’entreprise.

Une expérience concrète

En effet, le stage vous permettra d’avoir avant l’embauche une expérience pratique, mais surtout un aperçu du monde professionnel qui vous attend. Ceci vous permettra d’orienter vos études si la réalité sur le terrain ne correspond pas à vos attentes, ni aux exigences du métier. Durant cette période stage, l’entreprise pourra également évaluer vos compétences et capacités et ce contrat de stage peut se transformer en un contrat de travail. Dans le cas où un poste se libère au niveau de l’entité, vous avez toutes les chances de votre côté et espérez un recrutement. Si vous n’êtes pas recruté au sein de cette même entité, vous pouvez faire jouer vos relations pour trouver un tuyau de recrutement. Vous n’aurez pas de grade difficulté à trouver un emploi après votre formation.

Un CV bien étoffé

Les recruteurs privilégient les personnes avec des expériences professionnelles pour ne pas perdre du temps dans la formation. N’oubliez pas que le stage en entreprise constitue une expérience professionnelle et vous pouvez parfaitement l’intégrer dans votre CV. Que celui-ci soit un stage de trois, de six ou de douze mois, vous pouvez épater votre recruteur avec cette expérience que vous avez. Mettez en avant tout ce que vous avez et ne cherchez pas à remplir votre CV avec vos loisirs et vos passions.

La rémunération

En effet, vous pouvez espérer toucher un minimum de salaire durant cette période de stage. Certes, ceci ne subviendra pas à toutes vos charges, mais peut déjà au moins couvrir une partie, et ce, avant l’embauche. Toutefois, sachez que tous les stages ne sont pas rémunérés et surtout ceux qui sont destinés aux étudiants. Selon votre niveau d’étude, vos compétences et votre contrat de stage, la rémunération peut aller de 30 à 50 % du SMIC. Il est à souligner que pour ce stagiaire aucune cotisation ni contribution de sécurité sociale ne sera versée par l’entreprise d’accueil pour une rémunération inférieure ou égale à 13,75 % du plafond horaire de la Sécurité sociale.