L’Arménien Stéphane Gotoghian pour remplir le rôle de prêtre.

En 2002, Stéphane Gotoghian fut ordonné prêtre de l’Eglise Catholique. En ces temps, le prêtre de 27 ans a concrétisé le fondement de tous ses services en tant que religieux dans la paroisse de Saint Wulfan où il a demeuré durant quatre ans. Puis viennent les autres paroisses telles que Fressenneville, Albert, et Amiens. En l’occurrence, il fut désigné aumônier des scouts d’Europe. Donc, non seulement c’est un serviteur de Dieu, mais aussi un abbé responsable et sociable à la disposition de tous croyants. Quatre ans après sa nomination en tant que prêtre, la paroisse de Vimeu devint alors son office. Il partage l’Evangile, prêche la Bonne Parole et instruit les chrétiens au sujet de la Foi en Dieu. Cette dernière qui s’avère en effet la base de sa passion.

Un zoom sur la biographie de l’abbé arménien Stéphane Gotoghian.

Issu d’une famille arménienne, Stéphane Gotoghian n’a lésé en aucun cas la doctrine de sa terre. Il s’est depuis toujours rattaché à ses racines et n’a écarté aucun trait de ce que l’on reconnaissait comme propre à ses origines. En effet, l’Arménie a promu depuis toujours ce qu’est la religion, notamment la Foi. L’arménien est né  en 1975 et a grandi en France durant pratiquement toute sa jeunesse. Néanmoins, ses activités en tant que prêtre lui ont finalement permis de faire la première rencontre de cette localité en début 2015, lors du pèlerinage. Cela lui a redonné vie et lui a révélé concrètement son identité afin de se ressourcer à nouveau. Mais dans sa jeunesse, vivre en tant que croyant arménien n’a pas été restreint vu qu’il aimait se rendre à la Cathédrale Apostolique arménienne de la rue Jean Goujon de Paris.

Le prêtre Stéphane Gotoghian, conquis radicalement par sa terre d’origine.

Plusieurs faits ont contribué l’histoire du peuple arménien. Mais au final, la religion marqua le tout et devint la plus promue parmi les essentialités et coutumes respectées par cette civilisation. Etant donné les épreuves à travers lesquelles cette ville a dû passer, la Foi en Dieu est devenue la base de tout ce qu’elle entreprend même jusqu’à présent. L’abbé Stéphane Gotoghian partage alors ce sentiment car en se retournant vers les antécédents de son origine, la passion lui poussa conséquemment à partager cet amour pour la religion. Entre autre, sa culture arménienne devient aussi des plus répandues via son blog. Le profil du pere Gotoghian explique alors ces propos.