Le portage salarial : un régime de travail particulièrement prisé

Portage salarial

Le portage salarial est un régime de travail qui suscite la curiosité de plus d’un. Ce statut se démarque par sa flexibilité et les libertés qu’il octroie. En effet, les « salariés portés » jouissent d’une grande autonomie tout en profitant d’une meilleure stabilité. Aujourd’hui, bon nombre d’auto-entrepreneurs envient la situation de ces travailleurs indépendants. Néanmoins, il est vivement conseillé de se renseigner avant de se lancer.

Mieux comprendre le fonctionnement du portage salarial

Par définition, le portage salarial désigne une relation professionnelle et contractuelle entre trois parties distinctes : le porté, la société de portage et le client. Néanmoins, on s’attardera principalement sur les liens qui unissent le travailleur indépendant à l’entreprise porteuse. Par la signature d’une convention de portage ou d’un contrat de travail, le professionnel devient un employé de l’établissement. Cependant, il conserve son autonomie et peut même refuser des missions qu’on lui confie. L’agence s’occupera principalement des formalités administratives et de différentes obligatoires comme le versement des cotisations sociales. Les prestations fournies seront également facturées au nom de la structure. Celle-ci s’assure du recouvrement des services rendus pour ensuite prélever des frais de gestion aux honoraires de l’intervenant. La somme restante constituera le salaire du travailleur et le montant final variera donc en fonction du nombre de missions effectuées durant le mois.

Ce statut est une alternative intéressante pour tous ceux voulant exercer un métier en toute indépendance. D’ailleurs, ce régime de travail accorde une meilleure stabilité financière étant donné que l’intéressé va bénéficier du statut de salarié. Le principal concerné recevra une rémunération supérieure au SMIC. Par ailleurs, la société de portage délivrera une fiche de paye. Ce document permettra notamment de contracter un prêt ou encore de s’engager financièrement sur le long terme. Sur certains points, le portage salarial est donc bien plus profitable que l’auto-entreprenariat.

À qui le portage salarial s’adresse-t-il ?

Ce statut s’adresse à toutes les personnes souhaitant travailler librement. Certes, le travailleur sera chapeauté par une agence, mais il sera libre de choisir ses missions et d’exercer son métier en toute autonomie. Cette solution permet de se décharger des tâches administratives et de se concentrer sur ces activités.

Dans la pratique, d’innombrables artisans optent pour ce régime de travail. Ils profitent notamment de la notoriété de la société porteuse pour se constituer une clientèle. Selon la renommée de l’entreprise, celle-ci soumettra plusieurs missions au salarié porté. Celui-ci arrivera ainsi à percevoir un salaire décent en toute circonstance.

Pour certains jeunes diplômés, il s’agit également d’une opportunité unique pour acquérir de l’expérience. D’ailleurs, les recrues bénéficieront du droit à la formation. Grâce à cela, ils réussiront certainement à affuter leurs compétences.

Enfin, des retraités optent pour cette solution pour devenir consultants. Ces personnes pourront mettre à profit leurs expertises dans un cadre réglementé.

Bien que ce statut soit aujourd’hui le plus prisé pour devenir un travailleur indépendant, de nombreux points restent à connaitre avant de se lancer. Il est alors conseillé de trouver une société de portage salarial pour demander un contrat-type. Ce document fournira d’autres précisions sur les relations qui lieront le salarié à l’entreprise porteuse.