Le syndrome métabolique : les causes, les symptômes, la population à risque

Le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est héréditaire. Les personnes atteintes de cette maladie présentent une augmentation de la pression artérielle, un surpoids, un faible taux de bon cholestérol, un taux élevé de triglycérides et de sucre sanguin.

Grâce à cet article, découvrez les causes du syndrome métabolique, les signes avant- coureurs et les différents traitements à suivre.

Les causes du syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est avant tout une question de génétique. Cependant, les personnes qui ne respectent pas une bonne alimentation peuvent être affectées par cette maladie. Les patients qui résistent à l’insuline sont aussi touchés par ce syndrome.

L’excès calorique sous forme de sucres et de lipides, combiné à la sédentarité et au tabagisme peut aussi provoquer le syndrome métabolique. L’existence de cellules inflammatoires peut également entraîner cette maladie.

 Les symptômes du syndrome métabolique

Les signes du syndrome métabolique varient en fonction du sujet concerné. Toutefois, il y a quelques signes avant-coureur qui ne trompent pas tels que les maux de tête fréquents, les étourdissements, les troubles visuels, les envies fréquentes d’uriner et la somnolence.

Les personnes à risques du syndrome métabolique

Les personnes âgées sont les plus touchées par le syndrome métabolique. Cependant, les plus jeunes nés d’une mère diabétique peuvent également développer cette maladie. En effet, si les enfants viennent au monde avec un poids élevé, cela augmente le risque d’exposition à la maladie. Les enfants avec un petit poids présentent aussi un risque de syndrome métabolique.

Les personnes avec des problèmes de diabète de type 2, les femmes enceintes diabétiques, les hispaniques, les afro-américains, les asiatiques et les amérindiens figurent parmi les populations les plus touchées par le syndrome métabolique.

Les différents traitements du syndrome métabolique

Pour déterminer le type de traitement adéquat au syndrome métabolique, une consultation médicale s’impose. Le médecin vous donnera les indications nécessaires. Vous pouvez être amené à améliorer votre alimentation en consommant moins de glucides tels que les pâtes, les pains, les céréales, etc.

Votre alimentation peut être concentrée sur la consommation de protéines telles que la viande, la graine, le beurre de noix, etc. Votre médecin vous demandera aussi sûrement de boire beaucoup d’eau sans excéder une quantité de 2,5 litres par jour. Vous ne devez pas oublier de consommer des plats à base de lait, de poisson et de volailles.

Si vous avez l’habitude de grignoter entre les repas et d’assouvir votre faim même pendant la nuit, il vous est conseillé de demander les avis d’un nutritionniste.

Pour lutter contre le syndrome métabolique, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour perdre du poids, des sensibilisants à l’insuline, des médicaments pour faire baisser la pression artérielle, etc. Le syndrome métabolique peut aussi être évité en faisant beaucoup de sports. Une marche de 30 mn ou d’une heure maximum fera l’affaire. Pour pousser un peu plus les exercices, pratiquez des sports d’endurance pendant 45 mn tout en respectant vos limites.

Bref, vous devez suivre des traitements pour diminuer le surpoids, l’obésité, l’hypertension artérielle, etc.

Les types de complications du syndrome métabolique

Si le syndrome métabolique n’est pas bien traité, il peut provoquer des maladies et des tumeurs, voire se transformer en cancer.Il peut aussi être à l’origine des maladies cardio-vasculaires et la maladie d’Alzheimer.

La détermination du syndrome métabolique

Le diagnostic du syndrome métabolique s’effectue chez votre médecin. Vous devez présenter au moins trois symptômes pour être sujet de cette maladie. En principe, le surpoids, l’augmentation de la pression artérielle, la diminution du taux du bon cholestérol, la présence des gènes diabétiques de type 2 et l’augmentation du taux de triglycérides représentent des facteurs de risque du syndrome métabolique.