Mbagnick Diop : le créateur du Cauris d’or

Le Cauris d’or est devenu dans les dernières années le plus grand événement entrepreneurial de l’Afrique francophone. Un concept crée depuis une dizaine d’années par l’homme d’affaire sénégalais Mbagnick Diop. Cet événement est organisé vu le manque de réunions et de récompenses pour les chefs d’entreprises, pour les hommes d’affaires qui ont contribué aux développements du pays comme le Sénégal notamment dans la création d‘emploi, du développement de l’économie du continent africain.

Pourquoi le Cauris ?

Le cauris est un symbole du moyen âge. Il est considéré à l’époque comme un moyen d’échange et c’est grâce au Cauris c’est fut l’utilisation de la monnaie dans notre époque. Les Cauris sont aussi des objets pour voir l’avenir, selon les traditions africaines. Le choix du Cauris d’or comme symbole du concept est attribué du faite que l’évènement regroupe les leaders et les génies du monde d’entreprenariat sénégalais dans les différents domaines financiers, culturels, économiques, politiques, scientifique, leader d‘opinion, pour un meilleur avenir de l’Afrique. Cet événement, le Cauris d’or est devenu une soirée attendue par tous les décideurs d’Afrique et du monde entier.

Le tout début de l’événement du Cauris d’or était une cérémonie 100 % sénégalaise, mais après le succès de premières éditions, le Cauris d’or a ouvert sa porte aux entrepreneurs internationaux, hommes d’affaires africains, les personnalités africaines qui ont largement contribué au développement du secteur privé africain et surtout au développement de l’Afrique.

Qui est Mbagnick Diop le concepteur et l’initiateur de l’événement du Cauris d’or ?

Mbagnick Diop est né au Sénégal et il a passé les années de son enfance en France. Passionné de la comptabilité et de la communication. Il est considéré comme les premiers africains communicants dans les années 80. Il a créé à Paris, une boîte de communication dont il a travaillé avec les grands communicants de France comme Jacques Séguéla, Bernard Roux et autres. Son amour à la communication lui a donné des ailes  pour entrer dans le monde de la communication, le marketing, l’évènementiel etc.

En rentrant au Sénégal, Mbagnick Diop a créé une boite de communication, mais il a rencontré quelques difficultés au début pour atteindre ses objectifs et entendre sa voix vue la dominance de deux grandes organisations sur le marché à l’époque.  Pour cela, Mbagnick Diop décide avec quelques jeunes entrepreneurs  de créer leur propre organisation qui l’ont appelé le SNJ (Syndicat National des Jeunes entrepreneur). Ce syndicat a eu un grand succès. Plusieurs entrepreneurs même pas jeunes voulaient l’intégrer. Alors, Mbagnick Diop décide de faire une mutation de ce syndicat au Mouvement des Entreprises du Sénégal « le MEDS ». Ce mouvement « Le MEDS » rayonne aujourd’hui dans le monde entier avec notamment la création des plusieurs bureaux à Paris, à Genève, à Bruxelles, Barcelone etc. Le poids du mouvement s’agrandit d’une année à une autre. Actuellement, il présente 5 % du PIB du pays, un chiffre qui est en haute croissance ces dernières années. En plus du poids économique sur le développement du pays, le MEDS s’est orienté aussi à l’action sociale afin de lutter contre la pauvreté.