Plonger au cœur de la culture Maasaï lors d’un voyage au Kenya

Voyage au Kenya

la Tanzanie et notamment, dans le centre et le sud-ouest du Kenya. Cette tribu adopte une identité ethnique hors du commun, qui est basée sur le pastoralisme. Comme marque d’identité, ce peuple porte des parures de perle. Les Maasaïsont répartis dans de différentes sections qui pratiquent des cérémonies presque semblables.Les clans identiques, « olosho », se retrouvent au sein des quinze sections et chaque clan dispose de son propre totem. Ils ont bénéficié d’une vision du monde et d’un territoire qui leur est propre. Les autres ethnies sont considérées par les Maasaï comme « ilaikop », qui veut dire littéralement « meurtrières ». Les principes de base de la tradition Maasaïsont ancrés sur le même ancêtre fondateur, des cérémonies propres à leur culture, des codes visuels qui leur sont uniques et des spécialités qui concernent uniquement l’élevage. La culture locale est également marquée par la présence des vaches dans les relations sociales. Par exemple, lorsqu’une famille offre des vaches au cours d’un mariage, elle en reçoit également en retour.

Une tribu dotée d’une grande force

De loin la tribu la plus intéressante du continent africain, le peuple Maasaï détient d’une grande force exceptionnelle. Dès leur quatorzième année d’anniversaire, les garçons de cette ethnie sons soumis à une grande cérémonie qui marque leur passage à l’âge adulte.

Pour en savoir plus concernant cet évènement, un spécialiste de voyage au Kenya peut fournir aux touristes des informations complètes concernant ce magnifique rituel. Tout au long de ce dernier, les adolescents qui ne pleurent pas lors de leur circoncision recevront des présents et composent des parures de tête avec des plumes d’oiseau, premier signe démontrant un leur image de guerrier. Afin de rassembler leurs forces, les garçons rendent visites une dernière fois leur foyer natal afin de boire du sang de bœuf. Au passage, la mère rase une partie de la chevelure de son fils pour marquer sa liberté. Ensuite, cet apprenti guerrier aura droit de choisir à son tour une épouse. Il est à savoir que durant ces cérémonies, les femmes accomplissent leurs tâches quotidiennes et se mettent à l’écart des hommes.

Le mode de vie des Maasaï

D’un point de vue collectif, les Maasaï sont des peuples nomades et grands éleveurs de troupeaux. Ils vivent librement à travers les hauteurs du Kenya et se nourrissent de laitages et, durant les fêtes, ils boivent du sang de leurs bovins qu’ils prélèvent sans tuer grâce à la pratique d’une incision dans la veine jugulaire. Leur croyance est basée sur le fait que le dieu Ngaileur a fourni tout le bétail, et donc, les autres tribus qui en disposent doivent les avoir volés autrefois à leur tribu. À part les garçons, les filles font aussi l’objet des cérémonies de circoncision ou d’excision. Enfin, il est à savoir que les Maasaï abritent dans des manyattas. Ce sont des petits groupes de huttes faites de bouse de vache autour d’une charpente de bois.