Peut-on s’attendre à un nouveau piratage comme celui de Sony ?

Les piratages géants à répétitions sont devenus une triste tradition. On se souvient notamment de l’attaque contre les serveurs de Sony Pictures Entertainment en décembre 2014 qui aurait permis aux hackers de mettre la main sur plus de 100 téraoctets de données. Des informations très sensibles au sujets d’acquisitions ont été divulguées par la suite sur des sites comme The Pirate Bay, Pastebin ou Github.

Comme dans la plupart des cas, les piratages entrainent l’arrivée massive de données du grand public sur la toile, qui en deviennent accessibles à tous (et plus particulièrement aux personnes mal intentionnées). Pour ne pas se faire avoir, il est recommandé d’employer des méthodes strictes, et surveiller à qui l’on donne ses informations. Si un piratage de telle ampleur est difficile à anticiper pour un particulier, il est quand même important de se prémunir contre de plus petites attaques locales.

De l’importance de crypter ses données

Et pour cela, la première chose est de s’assurer que l’on navigue sur des sites internets sécurisés (veillez à vous assurer qu’il y ait un certificat Https lorsque vous êtes sur une page de paiement) et que les données que vous partagez ne soient pas trop stratégiques. Si vous avez des informations sensibles à partager, il est recommandé d’utiliser un logiciel de cryptage à l’instar d’un réseau privé virtuel. Il vous permettra non seulement d’anonymiser votre connexion, mais également de crypter les données que vous envoyez.

Les meilleurs VPN offrent aujourd’hui des niveau de sécurité très intéressants aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Ces dernières sont particulièrement sensibles puisqu’elles détiennent souvent des informations privilégiées, et les employés se doivent donc de communiquer par des connexions sécurisées. Un VPN vous permet par exemple de crypter tous les emails que vous enverrez, ce qui empêchera un hacker de décoder le contenu de ces derniers.

Avec des offres payantes qui ne dépassent jamais les 10 euros par mois, vous avez accès à des centaines de serveurs à travers le monde, en toute simplicité. Evitez les VPN gratuits et privilégiez les payants, vous vous débarrasserez de risques de fuites de vos données. Au-delà de crypter vos données, un tel logiciel vous permet également de contourner des blocages géographiques imposés par certains médias ou gouvernements. Ainsi, une telle solution est particulièrement pratique pour les grands voyageurs qui ne peuvent pas forcément accéder à leurs programmes préférés depuis tous les coins du monde. Dans les pays où la censure est très présente, c’est un bon moyen de communiquer avec l’extérieur sans avoir à se sentir contrôlé par les autorités.