Que dit la loi sur les ralentisseurs de voie urbaine ?

Les ralentisseurs servent à réguler le trafic en réduisant la vitesse des véhicules dans les zones à forte circulation, principalement en ville : devant les écoles, les parkings et les voies privées… Il s’agit donc d’un équipement de sécurité routière essentielle. Afin de limiter toute nuisance excessive auprès des usagers, il est important de se tenir au courant des règles d’implantation et des dimensions conformes aux normes.

Les 2 grandes familles de ralentisseurs de voie urbaine

On distingue deux grandes familles de ralentisseur en milieu urbain. D’abord le type dos d’âne et trapézoïdale qui doivent être conformes a la réglementation en vigueur (décret n° 94-447 du 27 mai 1994) et à la norme NF P 98-300 de juin 1994. Leur implantation doit répondre à des règles strictes et leur caractéristiques géométriques sont bien définis. Ils ne doivent être implantés que sur des voies limitées à 30 km/h.

Le ralentisseur de type trapézoïdal

Si les  ralentisseurs de type trapézoïdal doivent comporter des passages piétons, il est interdit d’en mettre sur un ralentisseur de type dos d’âne. Ils doivent être visibles de jour comme de nuit, et il est nécessaire de prévoir une signalisation réglementaire verticale et horizontale. L’implantation de ces ralentisseurs est notamment interdite sur des voies où le trafic est supérieur à 3000 véhicules en moyenne par jour et sur les voies de desserte de transport public de personnes ainsi que celles desservant des centres de secours.

Le ralentisseur de type dos d’âne

Le ralentisseur de type dos d’âne est de forme arrondie comme une dune, avec une hauteur maximale de 10 cm et une longueur maximale de 4 m. La saillie d’attaque doit être inférieure ou égale à 5 mm. Le ralentisseur de type trapézoïdal doit, quant à lui, comporter un plateau surélevé et deux parties en pente. La hauteur maximale est de 10 cm, la longueur du plateau entre 2,50 m et 4 m, et la pente de 7% à 10%. La saillie d’attaque doit aussi être inférieure ou égale à 5 mm.

Ou acheter des ralentisseurs ?

L’autre type de ralentisseur est en forme de coussins. Aucune réglementation ne s’applique sur ce type de dispositif. Son utilisation est notamment limitée aux voies de lotissement et aux sections de voies où la vitesse maximale est de 30 km/h. Il est  interdit sur des voies où le trafic est supérieur à 6000 véhicules en moyenne par jour, sur les voies desservant des centres de secours, à moins de 200 mètres des limites d’une agglomération et sur les voies dont la pente est supérieure à 6%.

On trouve principalement sur le marché des ralentisseurs fabriqués en béton ou en caoutchouc recyclé. Le coefficient de frottement du ralentisseur doit être supérieur ou égal à 0,45 afin d’éviter les risques de glissades.